Visiter Moscou en 10 lieux pour tomber amoureux de cette ville

10 raisons de tomber amoureux de cette ville

On pourrait penser qu’il pourrait être facile d’écrire sur une ville qu’on aime de tout son cœur. Je vis à Moscou depuis 7 ans et je ne cesse de l’admirer. Honnêtement, je n’aime rien aussi fort que Moscou. Pourtant, la question sur les curiosités principales qu’il faut absolument voir à Moscou me déconcerte. D’une part, il m’est difficile de choisir: Moscou est grande et très varié. Alors à quoi peut s’intéresser un étranger? Que visiter à Moscou? Telle est la question. Je ne sais pas. En effet, ma relation avec ma ville est quelque chose de très intime, de personnel, mon point de vue sur Moscou s’est nourri de mes propres expériences. Donc la vision d’un touriste et la mienne sur ma ville sera forcément différente, je vois cette ville de à ma propre façon. Alors permettez-moi de partager cette vision unique avec vous? Je vais essayer de vous raconter des endroits que je considère importants et symboliques pour cette ville, qui vous permettront de ressentir son atmosphère, de la comprendre et de l’aimer autant que je l’aime.

Et bien, commençons notre promenade, aujourd’hui je serai votre guide pour visiter Moscou.

1. LA PLACE ROUGE

la place rouge

J’espère vraiment que vous aurez de la chance, si la Place Rouge est aussi vide que dans la chanson de Joe Dassin. Ici il y a souvent des festivals, des  foires, des concerts différents donc de temps en temps la place peut être fermée pour ces raisons. Probablement le petit matin est le meilleur temp pour sentir l’atmosphère de cet endroit magique. Pas de touristes, et les murs du Kremlin sont illuminés par les rayons de l’aube. C’est le cœur de la Russie et son symbole, qui incarne tout, les traits du caractère russe: l’envergure, l’ampleur dans tout, de l’amour à la haine, la force et la fermeté, le respect de ses traditions, l’amour de la beauté… Sur la Place Rouge, vous sentirez tout cela! Tout cela sera autour de vous: dans les remparts et les tours du Kremlin, les dômes de la cathédrale de Basile le Bienheureux, le bâtiment élégant du GUM et l’un des majestueux musée historique. Je pense que le matin sur la Place Rouge est le meilleur départ pour la première journée dans la capitale russe. De là, vous pourrez vous rendre au Kremlin pour découvrir une de ses cathédrales anciennes et les trésors du fonds des diamants, voir le plus grand canon et la plus grande cloche du monde, escalader le clocher Ivan le Grand pour jeter un regard à Moscou depuis le ciel. Après cela, vous pourrez déjeuner dans l’un des cafés et restaurants du GUM: avec une vue sur la place rouge (si vous êtes prêt à payer le prix) ou plus modestement mais avec une bonne cuisine tout de même. Dans la soirée, après un peu de shopping, vous pourrez visiter les bars de la rue voisine Nikolskaïa qui vous attendront ils ont été cet été un lieu de rencontre pour les amateurs de football du monde entier pendant la coupe du monde. Honnêtement, la place Rouge vaut la peine d’y passer la journée et d’y revenir plus d’une fois. Juste pour sentir son atmosphère unique.

2. LE BOLCHOÏ

theatre bolchoï

Encore un  lieu, qu’on peut nommer culte … Je ne vous parlerai pas des mérites de l’école de ballet russe, des célèbres «Saisons russes» de Dyagilev, des grands danseurs et chorégraphes. Je vous invite simplement à voir ce miracle de vos propres yeux. Le ballet russe est comme le sourire de la Joconde. On dirait qu’il a déjà été vu milles fois, mais chaque fois, sa perfection vous frappe.

Il semble que seules les dieux sont capables de faire cela. Dans la danse russe, il y a vraiment quelque chose de mystique. Chaque représentation est comme une offrande divine. Pour les artistes russes leur travail est comme un culte. Ils disent: on ne travaille pas dans le théâtre, on y sert, impliquant ce devoir comme quelque chose de sacré, comme une force supérieure, qui donne du talent.

3. LE METRO

En général, malgré les 70 ans d’athéisme officiel, le peuple russe est étonnamment spirituel. Le Russe ne peut se passer de foi, d’idée et d’idéal, peut-être c’est pourquoi l’utopie communiste a trouvé ici ses adeptes. En détruisant les vieilles églises, les gens ont créé leurs propres nouveaux temples. Et l’un d’entre eux a été le métro de Moscou. Pour le peuple soviétique, le métro n’était pas seulement un transport. Les premières lignes sont devenues un symbole de la puissance industrielle du jeune pays qui 13 ans après la fin de la guerre civile, a pu réaliser un projet d’une telle envergure.

Le gouvernement soviétique n’a pas ménagé ses forces et son argent. Les meilleurs architectes et artistes de cette époque ont travaillé à la création des stations et leurs œuvres sont encore impressionnantes. Le marbre, les vitraux, la sculpture et la mosaïque sont partout. C’est un vrai musée souterrain. Les vestibules et les stations ont été conçus comme des palais. Ils devaient personnifier les succès du gouvernement soviétique et raconter l’histoire du pays.

Même une semaine n’est pas assez pour prendre la connaissance de toutes les stations de métro de Moscou. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, voici une liste de celles qui, à mon avis , doivent être admirées en premier lieu: «Place de la Révolution», « Komsomolskaya », “Mayakovskaya” “Novokouznetskaya », « Kievskaya », « Dostoevskaya ». Chacune d’elle mérite son propre article. Et un jour, je vous en raconterai plus. En attendant, je vous conseille simplement de les voir de vos propres yeux.

4. Le bâtiment principal de l'université d'Etat de MOSCOU et les grattes-ciel de Staline.

université de moscou

A Moscou, il y a une chose qui rend unique son apparence architecturale  – c’est le style «Empire de Staline”. Autant traiter l’ère stalinienne, ce temps était très fécond pour l’architecture soviétique et il a beaucoup formé l’extérieur moderne de la capitale russe. Les 7 premiers gratte-ciel soviétiques (on les nomme “les sept Sœurs”) sont devenu le visage de ce nouveau style et la carte de visite de Moscou à l’égal du Kremlin. Bien sûr, ils étaient  aussi une partie de la propagande soviétique, mais cela ne diminue en rien leur valeur artistique.

Chacune des “sept Soeurs” est bonne à sa manière. Mais j’ai deux favorites. La première est une maison résidentiel situé sur le quai Kotelnicheskaya.  La vue de ce bâtiment est la plus belle depuis le pont Bolchoï Ustyinsky – du même endroit, vous pouvez faire de belles photos du Kremlin au coucher du soleil. Ma deuxième  favorite (et la plus considérable pour moi) est le bâtiment principal de l’Université de Moscou sur les Collines Vorobyevy qui est un véritable temple de la science. Allez-y par beau temps. Le bâtiment de l’université est entouré de beau parc avec ses allées de tilleuls, tout à côté il y a une terrasse d’observation avec une vue imprenable sur Moscou. De là vous pourrez embrasser tout le centre de ville d’un coup d’œil. Si vous en descendez, vous arriverez à la réserve naturelle « Collines Vorobyevy », une immense île de nature située tout près du centre de la capitale. Le long du quai du fleuve de Moscou est un des plus grands lieux de promenade et c’est aussi le lieu de repos préféré des moscovites. Il y a aussi un amarrage des bateaux-mouches, que je vous recommande pour un petit tour surtout par temps chaud.

5. Le parc VDNH

Un autre chef-d’œuvre de l’ère stalinienne – l’ancienne exposition des progrès de l’économie nationale. En fait, ce parc a été créé comme une sorte de Disneyland soviétique. Mais, comme tout le reste à cette époque, il était le moyen non seulement de divertir mais aussi de faire de la propagande. Ici, on pouvait voir tout ce qu’il y avait de mieux en URSS (même s’il ne s’agissait que d’un exemple).

Les plus grosses pépites extraites dans les mines soviétiques, des légumes et des fruits gigantesques, les résultats du travail d’agronomes soviétiques, des engins spatiales, et les dernières avancées scientifiques, tout était exposés ici afin que chaque citoyen soviétique puisse être fier de sa patrie. Chaque branche de l’économie avait son propre pavillon, chaque république soviétique avait aussi ses propres espaces d’exposition. Comme le métro de Moscou, ils ont été construit par les meilleurs architectes soviétiques et c’est pourquoi ils sont des vrais  chef-d’œuvres qui ressemblent à des palais.

Aujourd’hui, VDNH est un immense parc. Et comme avant, il y a beaucoup d’expositions et de festivals ainsi que de nombreux divertissements, musées et attractions. En été, ici on organise la plage, en hiver la patinoire, qui est la plus grande d’Europe en fait.

6. Le parc GORKI

Encore un parc de Moscou, qui vaut le détour. Le groupe « Scorpions » le cite dans sa chanson «Wind of Change». Comme VDNH, le Parc Gorky est un héritage de l’ère soviétique qui a été fondé comme un parc de culture et de loisirs, un lieu où les travailleurs pouvaient passer leur temps libre. Même aujourd’hui, vous pouvez trouver ici des traces de cette époque. Mais ce n’est pas l’essentiel. Maintenant, c’est l’un des endroits les plus branchés, qui offre une grande variété d’activités de loisirs. Vous pouvez louer un vélo et traverser un immense espace vert, dont ce parc fait également partie. Vous pouvez jouer au volley-ball et même à la pétanque, bronzer au bord de la rivière ou pique-niquer. En outre Il y a plusieurs pistes de danse, un skate park, un cinéma et un théâtre en plein air, un musée d’art moderne et même un petit observatoire – je ne sais énumérer tout. Aujourd’hui le Parc Gorky est le centre de gravité pour les jeunes, un lieu de repos pour toutes sortes de gens où chacun peut trouver quelque chose d’intéressant.

7. LA GALLERIE TRETYAKOV

La Galerie Tretyakov de Moscou est comme l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, c’est-à-dire c’est le principal musée d’art. Mais contrairement à Saint-Pétersbourg, c’est une des plus grandes collections d’art russe au monde, et tout d’abord, de la peinture. Dans le bâtiment historique de la ruelle Lavrushinsky,  il y a une exposition, dont la plupart des tableaux a été rassemblés par le fondateur du musée, le mécène Pavel Tretyakov. Les œuvres cultes de la peinture russe: « Les haleurs sur la Volga », « Les bogatyrs », « Le matin dans la forêt de pins » et autres sont présentées ici. Pour mes compatriotes, ces peintures sont comme des toiles de Renoir ou de Monet pour les Français. Au moins une fois dans sa vie, tous les russes les ont vu: leurs reproductions sont dans les manuels, sur les calendriers, cartes postales et même les emballages de bonbons.

La collection de la galerie Tretyakov est aussi  intéressante car elle incarne de façon visuelle ce qu’on appelle « l’âme russe ». Essayez de regarder toutes ces œuvres de ce point de vue: ces  vastes champs de seigle mûr, ces forêts épaisses avec des ours, un printemps russe timide, des scènes de la vie dure des paysannes, des sujets historiques et religieux. Regardez bien les portraits, les visages. Vous verrez de la fierté, et de la souffrance, l’impuissance devant la tyrannie et de la spiritualité. Peut-être la galerie Tretyakov de la ruelle Lavrushinsky vous dira plus que tous les manuels d’histoire. Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire russe du XXe siècle il y a encore un nouveau bâtiment  de la galerie – sur la rue Krymsky Val – avec les meilleures œuvres du XXe cette fois-ci. Je vous conseille également d’aller y jeter un coup d’oeil.

8. L'ANNEAU DES BOULEVARDS ET LES ZONES PIETONNES

rue piétonne Moscou

Il me semble aussi qu’à  Moscou, ça vaut la peine de tout simplement se balader et de la découvrir par vous-même comme une terre inconnue, à pieds, ou bien à trottinette, ou encore à bicyclette. (Il y a des stations de location comme “Velib’” dans toute la ville). En prenant l’Anneau des boulevards vous pouvez faire le tour de tout le centre. C’est un des plus vieux endroits pour les promenades, qui a été formé sur le site des murs détruits de l’ancien Kremlin blanc. Grâce à son fondement conservé on peut le voir à côté de la place Pokrovsky.  En vous promenant le long des allées ombragées, vous verrez de nombreuses curiosités et de beaux bâtiments. Chaque place sur le chemin vous ouvrira la ville d’un nouveau côté. En outre ici on organise souvent des expositions en plein air, des foires de Noël et de Pâques, des concerts et des festivals. Vous pouvez également vous promener dans l’une des rues piétonnes: Arbat, Kuznetsky Most, Pyatnitskaya, Nikolskaïa, les ruelles Stoleshnikov et Kamergersky et de nombreuses autres. Ces dernières années, à Moscou on a fait beaucoup de lieux pour ceux qui aiment se balader. Bien sûr, ces endroits ne conviennent pas aux amoureux de la solitude – il y a toujours beaucoup de touristes, mais également de nombreux cafés, restaurants et boutiques pour tous les goûts et tous les budgets.

Enfin je vous conseille de visiter les quartiers autour des Étangs Patriarchy . Il y a beaucoup de belles demeures, qui sont aujourd’hui des ambassades de différents pays. En outre, c’est l’endroit préféré des fashionistas moscovites – bars et restaurants, salon de beauté et boutiques – il y a tout ce qui est nécessaire pour la « dolce vita » moscovite. Atmosphère de gaieté sans soucis règne toujours ici.

9 LES DOMAINES TSARITSYNO ET KUSKOVO

Si un jour vous comprenez que vous êtes fatigué de l’agitation de la capitale et que vous voulez changer d’air, allez à Tsaritsyno – l’ancienne résidence de campagne de Catherine II, une sorte de Versailles moscovite, ou à Kuskovo – l’élégant manoir du comte Sheremetyev. Dans ces domaines et dans les autres, vous pourrez sentir l’atmosphère de la Russie impériale pré-révolutionnaire, voir comment  la haute société a vécu à cette époque. Les deux palais sont des chefs-d’œuvre de l’architecture russe. Chacun d’eux a sa propre histoire et ses secrets très intéressants, que les guides vous raconteront en détail. Les parcs des palais méritent également une attention particulière. Ce sont des œuvres d’art paysager et un lieu agréable pour se promener et se divertir. Les week-ends, surtout en été, il y a beaucoup de jeunes mariés, donc si vous voulez voir comment les femmes russes se présentent dans toute la splendeur de leur beauté, vous devez visiter cet endroit. 🙂 En outre à Kuskovo il y a un des plus grands musées de porcelaine au monde et à Tsaritsyno vous trouverez une belle collection de bijoux et une exposition renouvelée régulièrement consacrée à la vie de la plus célèbre impératrice russe Catherine II. Les anciennes propriétés de campagne font depuis longtemps partie de la ville et vous pourrez les rejoindre facilement en métro.

10. LE KREMLIN D'IZMAILOVO

Et enfin, je vous invite au principal marché aux puces et aux souvenirs de Moscou – le Kremlin d’Izmailovo. Les tourelles multicolores et bariolées et les terems à plusieurs étages ne sont pas des monuments architecturaux ou historiques. Tout cela n’est que stylisation, fantaisie sur le thème de la période d’avant Pierre Ier à Moscou. En fait, c’est un parc d’attraction, basé sur l’histoire et les contes russes. Autrefois  il y avait une vrai résidence tsariste, mais les bâtiments d’origine n’ont presque pas été conservé. Néanmoins, le complexe vous permet d’un peu découvrir la Russie du 16-17 siècles. Cependant, la plupart des touristes ne viennent pas ici pour cela. C’est dans le Kremlin d’Izmailovo que se trouve la principale foire de souvenirs de toute la Russie, c’est-à-dire le plus grand choix de matryoshkas, de chapeaux Uchanka et d’autres objets d’artisanat. Porcelaine de Gjel, peintures Khokhloma et Zhostovo, miniatures de Palekh, jouets de Dymkovo, châles de Pavlo-Posad et de Orenburg, à Izmailovo on peut prendre découvrir toute la variété d’artisanat russe.

Vous pouvez non seulement acheter un souvenir, mais aussi le fabriquer vous-même, des cours et des classes de maître ont lieu tous les jours dans les ateliers. Les amateurs d’antiquités et d’objet vintage devraient venir ici le week-end, quand les vendeurs de toute la Russie se réunissent à la foire. Pendant ces jours il y a aussi beaucoup d’artistes qui vendent leurs peintures.

Et encore, il y a plusieurs musées, parmi eux on trouve le musée de la vodka russe et le musée du pain. Il existe aussi des restaurants où vous pourrez déguster une cuisine russe,  et même…. le palais du mariage car qui sait jusqu’où peut aller votre connaissance de la culture russe. 🙂

Je vais terminer notre visite virtuelle de la capitale russe. Elle s’est déjà avéré trop chargé. Bien sûr, notre petite promenade n’est que les premiers pas pour faire connaissance avec cette ville merveilleuse. Je suis sûr que si vous visitez Moscou, vous trouverez beaucoup de choses intéressantes par vous-même. Ici comme sur les Champs-Élysées « il y a tout ce que vous voulez ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.