REGARD D’UN FRANÇAIS

Point de vue d'un voyageur français sur la Russie

Photo by Nikolay Vorobyev on Unsplash

Dans notre mini-série regard croisé, j’aimerais vous faire partager le point de vue d’un voyageur français sur la Russie. En l’occurence moi-même, je suis Pascal l’associé de Ksenya et cofondateur de ce site. Si nous avons créé ce site et offert la possibilité aux voyageurs français d’obtenir des lettres d’invitation (voucher) pas cher et rapidement. C’est surtout pour développer le tourisme entre nos deux pays, la France et la Russie, et ainsi faciliter les échanges, transformer les points de vue, en cassant des stéréotypes tenaces. Cela fait quelques années que je voyage en Russie et chaque année, j’ai appris un peu plus à connaître ce plus grand pays du monde et ses habitants. Je dois dire qu’au début la relation était tumultueuse. Avec mon regard d’occidental pourri gâté, je dois dire, j’avais une propension à mépriser ce pays qui me semblait bien différent de mes standards habituels. Mes premières impressions étaient terribles. Certains disent que dans une rencontre, tout se joue au premier regard, dans les 2 premières minutes, je crains que pour ma relation avec la Russie, ce principe primaire ne s’applique absolument pas. Si j’étais resté sur mes premières impressions, je ne serais jamais retourné dans ce pays.

Deux-trois choses m’avaient choqué de prime abord, la politesse par exemple. Si l’on peut affirmer que la Russie se classe certainement en queue de peloton en ce qui concerne la politesse à l’exacte opposée du Japon, il ne faut pas s’arrêter à cette caractéristique, car en fin de compte on s’y fait, et ce n’est pas si grave. Dans le métro par exemple, vous verrez peu de russe vous tenir la porte, dans les commerces, ils ne sont pas les rois du « bonjour », « merci », etc…ils sont très directs et basiques en communication avec un inconnu même si il s’agit d’un client. Vous verrez certainement que quasiment personne ne dit bonjour à une caissière dans le métro pour acheter ses billets ou dans un supermarché. En revanche, le service est bien meilleur qu’en France car il y a une forme de respect du client qui outrepasse une politesse de circonstance pleine de vacuité. Il faut savoir aussi que même au travail, au bureau, au contraire de chez nous, dire bonjour n’est pas une religion. En France, oubliez de dire bonjour à un collègue, c’est un cas de déclaration de guerre nucléaire, en Russie, peu importe, ce n’est rien. On ne vous juge pas sur des pacotilles. On juge un homme sur des choses bien plus importantes.

La terrible pollution

pollution en russie

Autre point, qui d’emblée avait effrayé mon point de vue de voyageur français sur la Russie, c’est la pollution, particulièrement à Moscou. De véritables autoroutes traversent la ville, 3 voies, 4 voies, 5 voies, la voiture règne en maître, les piétons et encore pire les vélos sont relégués comme des gueux. Et en général, faire attention à la nature n’est pas rentré dans les moeurs, on jette ses déchets n’importe où, pas de tri. L’industrie polluante, héritée de l’ère soviétique continue de massacrer l’environnement. La prise de conscience du peuple est loin d’être total et celle du gouvernement quasi inexistante au nom de l’économie, du développement et certainement d’une insouciance toujours présente. La Russie est en général à l’image de l’Europe d’il y a 50 ans.  Elle nous ressemble de plus en plus mais avec un délai de retard, que ce soit pour les bonnes ou les mauvaises choses. En matière d’environnement, j’aimerais qu’elle nous rattrape, quand on sait que c’est un producteur gigantesque d’énergie fossile, qu’elle possède la plus grande réserve d’eau douce du monde, le lac Baïkal à l’eau si pur, et des étendues de permafrost infinies, etc…

Parlons un peu de la politique

passeport russe

Sur le plan politique, pour nous français, habitués au débat politique, à la contradiction voire souvent à l’irrespect, au chahut et à la chienlit parfois, la Russie nous semble être une dictature implacable. C’est forcément vrai quand on voit que l’opposition russe est incapable de se développer et qu’on ne lui offre aucune chance de pouvoir s’exprimer équitablement. Toutefois, ce n’est plus l’union soviétique, je ne vais pas développer ici et maintenant une analyse politique de la Russie mais juste citer d’un point de vue pratique ce qui m’avait choqué au début de mes voyages. 

Il faut s’enregistrer dans une ville pour ne pas être hors la loi. Je sais que beaucoup triche mais avec mon goût pour la liberté, cela reste une mesure assez particulière et agaçante. Je pourrais continuer avec des anecdotes où je me disais c’est quoi ce drôle de pays, avec ces coupures total d’eau chaude pendant l’été, car il faut juste faire la maintenance. Quelle drôle d’idée. Donc il faut savoir que dans une des plus grandes capitales modernes du monde, l’été on se lave à l’eau froide ou bien alors comme au temps des paysans on chauffe son eau avec une grande casserole. Je dois avouer qu’aujourd’hui même si c’est pénible que ce sont ce genre de détails qui rendent ce pays exotique et charmant.

Quelle est la véritable richesse de la Russie?

camion dans une mine russe

Vous pourriez répondre ses richesses naturelles, son minerai, son pétrole, son gaz…et pourtant elle possède une autre richesse naturelle, bien plus intéressante finalement, ce sont ses femmes. Ce n’est pas une blague. Très sérieusement, c’est un avantage compétitif certain. Ne vous méprenez pas, je ne compare pas les femmes à un bien économique. Il faut juste comprendre que chaque pays a des atouts, une richesse nationale qui le différencie des autres. Tout comme il existe au Japon des trésors nationaux qui sont des personnes. En Russie, son trésor ce sont ses femmes. 

belle fille russe en body

Elles sont belles, éduquées, intéressantes, charmantes, curieuses, et sans apriori. Elles vous jugeront sur vos actes, sur pièce, pas sur ce que vous semblez être ou ce que vous êtes supposé être. Toujours cette approche plus authentique que dans notre société. L’âge, le physique, et même l’argent contrairement aux clichés, ne seront pas leur critère, elles regarderont la personnalité essentiellement. Est-ce une personne intéressante, un coeur bon? Un homme intelligent qui a confiance en lui et sur qui on peut compter, c’est ça l’essentiel. 

Après il y a toujours des exceptions. Alors ne croyez pas que les femmes russes soient des saintes, elles peuvent parfois être aussi vénéneuses, comme partout. 

Non…en fait, elles sont bien pire car en Russie tout est plus extrêmes qu’ailleurs

femme russe sportive avec une chaîne
3 jeunes femmes russes

En tout cas physiquement elles raviront vos yeux par leur diversité, leur classe, le soin qu’elles mettent à se faire belle. Si vous êtes un homme amoureux de la beauté des femmes, trainer votre regard dans la rue, dans le métro, dans les bars et votre coeur battra souvent la chamade. 

La France fut pendant longtemps la référence en terme de goût et d’élégance, et encore maintenant sa réputation perdure grâce à sa splendeur passé, mais c’est définitivement terminé, une réputation usurpée car aujourd’hui la Russie a pris la relève. C’est un fait. 

Passons à l'âme de ce pays.

Et commençons par une qualité essentielle du russe, peut être même un stéréotype, le russe semble froid surtout à Moscou mais au fond de lui il déborde de chaleur et de générosité. Eh bien c’est vrai, un russe ne fera pas de courbettes, et sera garanti sans hypocrisie, à méditer pour nous français. En revanche, il sera direct, sans détour, pas forcément expressif mais sera généreux si il vous donne sa confiance et encore plus son amitié. On peut toujours compter sur l’amitié russe, ce ne sont pas de vains mots comme chez nous. Un ami en Russie, ce n’est pas quelqu’un avec qui vous avez mangé deux-trois cacahuètes lors d’un apéritif ou êtes aller voir un concert ensemble. Un ami en Russie, c’est quelqu’un que vous appelez à trois heures du matin en plein hiver sous moins 20 degré pour réparer votre voiture en panne ou c’est quelqu’un qui vous prête de l’argent si vous en avez besoin. Avec le temps, au fur et à mesure, on découvre aussi les belles choses, les meilleurs aspects du pays. On apprécie de se promener dans cette ville tentaculaire qu’est Moscou. La pollution est toujours là, le climat politique est particulier, etc…mais il y a l’énergie, les magnifiques et grands parcs de Moscou, les jolies femmes dans la rue, le métro efficace et agréable, les prix abordables, la profondeur des relations, la diversité des activités et de l’offre culinaire, etc…

drapeau soviétique

Aux origines du désir de Russie

statue soviétique

Retour aux origines de mon désir de Russie car je ne vous ai pas expliqué ce qui m’attirait dans ce pays, ce qui me fascinait alors. Pourquoi cette attirance? Je suis de la génération qui a connu la guerre froide même si j’étais adolescent, je me souviens très bien de cette ambiance, de ces actualités à la télé, de tout ces films, sur l’espionnage, sur le KGB, sur les dissidents, SAKHAROV, SOLJETNITSYNEetc…du mur de Berlin, du pacte de Varsovie, des longues files d’attente dans les magasins, des Lada, tout ce qui était derrière le rideau de fer était mystérieux. Comment pouvait-on vivre sous une dictature communiste? C’était très intriguant donc attirant. Pourquoi des gens était prêt à risquer leur vie pour fuir? Pourquoi des gens était prêt à s’opposer au système et aller au goulag? Tous ces ingrédients faisaient de la Russie un monde fantasmé, opaque. Alors savoir qu’aujourd’hui, je peux me rendre à Moscou, me balader comme un simple touriste sur la place rouge, communiquer sans entraves avec des russes. C’est à chaque fois un petit miracle, c’est fascinant, émouvant, incroyable. Je n’en reviens toujours pas. Chaque voyage en Russie reste un petit miracle. Devenir ami avec des russes, comme avec son voisin de palier tout cela est un petit miracle. Découvrir cette culture, ce monde russe si inaccessible pendant des années, c’est réaliser à chaque fois un petit miracle, et j’adore vivre ces petits miracles. Dans mon esprit, et je crois dans celui de la majorité des occidentaux, le bloc soviétique était là pour toujours, pour des siècles et des siècles, Il semblait si fermé et puissant, à l’égal des Etats-unis, il était et serait l’ennemi de toujours. Savoir que notre ennemi implacable, s’ouvre aujourd’hui à nous, comprendre qu’en fait, il nous ressemble, nous aime, qu’il a plein de chose à nous offrir. C’est merveilleux. Alors je suis enthousiaste à l’idée d’être devenu un voyageur français en Russie et ainsi aujourd’hui en 2018, je peux vous donner ce point de vue de voyageur français en Russie en toute liberté.

Ma nouvelle histoire d'amour inespérée

J’ai l’impression de vivre désormais une histoire d’amour avec une femme qu’on a longtemps désiré en cachette, qui nous semblait froide et inaccessible, avec qui même prendre un verre semblait impossible. Aujourd’hui cette femme peut être la nôtre, nous sourit, nous charme, nous séduit, et prête à se donner, corps et âme, cette femme c’est la Russie, alors je l’étreins tant que je peux sans m’en priver. Je découvre petit à petit ces cachotteries. Et celle qui semblait inaccessible, me semble finalement assez simple à comprendre. Il y a une esthétique russe, une cohérence russe, des odeurs russes, des physiques russes, une ambiance russe, pas forcément aisément descriptible mais en tout cas perceptible, un charme évident, mélange de modernité absolu et de désuétude soviétique saupoudrée d’âme russe éternelle. Une note de mélancolie et de folie, avec une accumulation de souffrance perpétuelle car l’histoire de la Russie n’a jamais eu de répit et connait certainement son époque la plus stable et la plus faste même si c’est loin d’être idéal.

Le peuple russe

Le peuple russe est fier, patriote, uni, débrouillard, philosophe, instruit, profond et authentique. Si il y a bien une qualité que l’on peut attribuer aux russes, c’est l’authenticité presque aux antipodes de notre société faite d’hypocrisie et de lâcheté. Le russe est direct, courageux, sans détour, donc apparemment abrupte, mal poli, mais sincère, et ça fait du bien, je vous assure. Et de plus en plus, je suis ravi, que ce pays parfois possède des idées peu ouvertes avec lesquelles je ne suis pas d’accord, qu’il garde son point de vue, différent du notre, envers et contre tous. C’est sain que nous soyons différents, qu’ils aient aussi leur propre vision du monde différente de la nôtre. L’uniformité est l’ennemie de la richesse. Restons différent et apprenons des uns des autres. 

Alors partez à sa découverte dès demain, achetez un billet d’avion…et faites votre visa.

Pour en savoir plus, un article intéressant sur les impressions de voyageur français en Russie qui découvrent la Russiehttps://fr.sputniknews.com/societe/201808011037470797-russie-francais-impressions/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.